La presbytie

La presbytie est due au vieillissement de l’oeil.
Ce trouble visuel est commun dès l’âge de 40 ans.

Comprendre la presbytie

Si vous éprouvez de plus en plus de difficulté à lire de près dès l’âge de 40 ans, il est fort probable que vous deveniez, comme la majorité de la population, presbyte.

Ce trouble de la réfraction se manifeste par une perte de la capacité à faire la mise au point des objets proches, dû à une perte progressive de la flexibilité ou élasticité du cristallin qui se rigidifie avec l’âge.

La presbytie peut survenir chez toute personne peu importe qu’elle soit dotée d’une excellente vision de loin ou qu’elle possède également un autre trouble de la vision tel que l’astigmatisme, la myopie ou encore l’hypermétropie.

Vous pourriez bénéficier d’une nouvelle vie sans lunettes ni lentilles. Prenez rendez-vous dans le centre de votre choix, à Lausanne, Neuchâtel ou Winterthur. La première consultation est offerte.

Symptômes et traitements

Il est possible de reconnaître facilement les symptômes de la presbytie car ils sont souvent en relation avec la capacité à focaliser et à se concentrer sur des objets à proximité. Par exemple, une personne presbyte sera tentée d’éloigner sa tablette ou son téléphone, cherchera augmenter la lumière lors de ses lectures, qui seront d’ailleurs plus agréables si la taille de la police est plus grande.

Une fois le diagnostic posé, le patient a trois options pour corriger le défaut visuel : les verres optiques (lunettes de lecture, à double foyer ou progressif), les lentilles oculaires ou la chirurgie réfractive. Même si les verres de contact permettent une plus grande liberté d’action que le port de lunettes, ils nécessitent également une routine journalière contraignante ainsi qu’une hygiène stricte afin d’éviter toute agression de l’œil. A noter qu’il arrive que certaines personnes ne tolèrent pas bien les lentilles oculaires.

De toute ces options il n’en existe qu’une qui permette la suppression de toute contraintes liées au port et à l’entretien de lunettes ou verres de contact : la chirurgie réfractive.

Le traitement consiste à effectuer un examen préliminaire approfondi qui permet d’établir l’admissibilité d’un candidat, suivant certains critères anatomiques liés à l’oeil. La procédure chirurgicale LBV (pour Laser Blended Vision) est recommandée pour corriger la presbytie. Elle consiste à utiliser le principe de la monovision (correction différente des deux yeux en améliorant au premier œil la vision de loin et au second la vision de près) auquel on ajoute une correction de la profondeur de champ dans le but d’améliorer la vision dite « intermédiaire ». Cette nouvelle zone commune permet de faciliter la superposition des deux informations, qui une fois fusionnées, créent une nouvelle image plus précise autant pour les objets rapprochés qu’éloignés.

Techniques proposées 

pkr
lbv
icl

Vos questions sur la presbytie

Quand devenons-nous presbytes?

La presbytie se manifeste chez tout le monde aux alentours de 44-45 ans, lorsque la capacité de notre cristallin commence à décliner. Son pouvoir d’accommodation diminue à cause d’une perte d’élasticité provoquée par l’âge. Il faut néanmoins savoir que la presbytie se stabilise après 60 ans.

Peut-on éviter la presbytie?

Non, ce trouble de la vision est lié au vieillissement naturel du cristallin. Nous ne pouvons donc ni le freiner ni l’empêcher, mais seulement corriger la presbytie.

Quand se faire opérer de la presbytie?

L’opération de la presbytie s’adresse aux personnes qui, après 40 ans, éprouvent des difficultés à lire ou à identifier des détails fins au sein d’un motif observé à une distance rapprochée. Cette intervention permet au patient de se passer de lunettes ou de les porter de manière très occasionnelle.

La myopie est le défaut visuel le plus fréquent. Il s’agit d’un oeil trop long et /ou une cornée trop courbée. Il en résulte une vision floue de loin.

L’ hypermétropie est due à un oeil trop court qui, pour avoir une vision nette au loin, nécessite un effort supplémentaire de mise au point nommé accomodation.

L’ astigmatisme est un défaut de courbure cornéenne. En cas d’astigmatisme, la cornée qui devrait être sphérique présente une courbure ovale.

Mentions légales | protection des données – © Swiss Medical Network 2020