L’hypermétropie

L’hypermétropie nécessite un effort de mise au point.
L’oeil est trop court et /ou la cornée est trop aplatie.

Comprendre l’hypermétropie

On parle d’hypermétropie lorsque le globe oculaire est trop court ou que la cornée est trop plate. Les rayons lumineux issus d’un objet qui pénètrent dans l’œil par la cornée convergent vers une image focalisée, en arrière de la rétine ce qui a pour effet de transmettre une reproduction floutée de la scène. La majorité des patients hypermétropes ont du mal à se concentrer sur les objets proches. A noter que les hypermétropes forts ont de la peine à focaliser sur les objets proches et éloignés.

Vous pourriez bénéficier d’une nouvelle vie sans lunettes ni lentilles. Prenez rendez-vous dans le centre de votre choix, à Lausanne, Neuchâtel ou Winterthur. La première consultation est offerte.

Symptômes et traitements

Un oeil hypermétrope doit fournir un effort supplémentaire pour voir surtout de près. Cet effort, appelé aussi « accommodation », nécessite un travail oculaire important et entraîne une fatigue visuelle reconnaissable par les symptômes suivants : maux de tête après la lecture et autres tâches nécessitant une concentration particulière sur les objets de près ou encore une sensation de douleur, voire de brûlure oculaire.

A l’issue de l’examen préliminaire, le candidat dispose de trois options pour corriger son hypermétropie : les verres optiques (lunettes), les lentilles de contact ou la chirurgie réfractive. Une personne est éligible à l’opération à condition d’avoir plus de 20 ans et une vue stable depuis au minimum 2 ans.

Eprouvée, sûre et indolore, la chirurgie réfractive permet de bénéficier d’une meilleure qualité de vie et constitue une alternative aux lunettes et aux lentilles de contact.

Un examen préliminaire approfondi est réalisé afin d’orienter le candidat vers le meilleur traitement. Dès lors, l’intervention laser consiste en un remodelage de la cornée afin de la rendre plus bombée et, de ramener ainsi l’image focalisée sur la rétine.

Lorsqu’un traitement laser n’est pas possible, on utilise alors un implant intraoculaire qui permet également de focaliser l’image sur la rétine.

Techniques proposées 

pkr
lbv
icl

Vos questions sur l’hypermétropie

L’ hypermétropie est-elle évolutive?

Non, elle n’a pas de caractère évolutif. Elle ne devient gênante que plus tard, lorsque l’œil a plus de mal à faire la « mise au point ». C’est souvent avec le début de la presbytie qu’un hypermétrope se rend compte de sa condition. A noter qu’une personne fortement hypermétrope verra aussi sa capacité à voir de loin amoindrie.

Est-ce que l’hypermétropie s’opère?

Oui, absolument, l’opération au laser de l’hypermétropie consiste à bomber la cornée pour en augmenter la courbure, de sorte que l’image d’un objet se forme sur la rétine (point de netteté). La technique la plus couramment utilisée pour l’opération de l’hypermétropie est le Femto-Lasik.

L’hypermétropie est-elle héréditaire?

Comme la myopie, l’hypermétropie est liée à l’hérédité. Mais elle peut aussi être liée à la présence d’autres maladies qu’il faudra éventuellement rechercher.

La myopie est le défaut visuel le plus fréquent. Il s’agit d’un oeil trop long et /ou une cornée trop courbée. Il en résulte une vision floue de loin.

L’astigmatisme est un défaut lié à la courbure cornéenne. Au lieu d’être sphérique, la cornée présente plutôt une courbure plus ovale. Il en résulte une mauvaise vision de loin et de près.

La presbytie est un défaut visuel commun dès 40 ans. Ce trouble de la vision se manifeste avec le vieillissement de l’œil. Il en résulte une baisse progressive de la vision de près avec l’âge.

Mentions légales | protection des données – © Swiss Medical Network 2020

//